Les théâtres de l'absurde de Philippe Tykoczinski.
Certes, Jarry avait sacré Ubu roi de Pologne, et au-delà du jeu de mots ou du rythme de la phrase, sans doute trouvait-il en ce pays, 
un écho satisfaisant à son sens de la dérision, de l'absurde et son goût du grotesque. 
Pour autant, peut on penser que l'atavisme polonais de Philippe puisse expliquer qu'il ait fait de son oeuvre picturale
la scène multiforme d'un champ prospectif absurde et noir : proposant des individus à la fois en mouvement et statiques ; 
aux lèvres qui rient dans des visages aux yeux tragiques ; en des attitudes très vivantes, mais des inter-relations incontestablement
mortifères ? Cette question reste en suspens, car l'artiste lui-même n'en a pas la réponse. Texte de Jeanine Rivais (extrait)
Site Web : www.tyko-peintre.com - E mail : tykoczinski.philippe@bbox.fr
Association  Artistes  Vidéos  Bibliographies  Liens  E Mail  Livre d'Or   Adhérents